Nous sommes des citoyennes et des citoyens de tous horizons politiques, géographiques et professionnels, rassemblés par la conviction que les aéroports de Paris (ADP) sont des biens communs stratégiques qui, en tant que tels, doivent demeurer la propriété de l’Etat et non terminer dans le portefeuille d’une entreprise multinationale.

Attachés à la Constitution de la Republique, qui prévoit -en son article 3- que la souveraineté populaire s’exerce par ses représentants et par voie de référendum, nous soutenons la consultation du peuple français pour donner à ADP le statut de service public national, qui permettrait d’empêcher toute privatisation.

Dans cette perspective, nous entendons promouvoir par tous moyens le recueil, d’ici au 15 mars 2020, de plus de 4,7 millions de soutiens citoyens à la proposition de loi du 10 avril 2019 sur le référendum d’initiative partagée, condition necessaire a l'organisation d'un referendum permettant au peuple francais de decider de l'avenir d'ADP.